griller


griller

1. griller [ grije ] v. <conjug. : 1>
graeiller XIIe; de gril
I V. tr.
1Faire cuire, rôtir sur le gril. Griller des saucisses. Viande grillée ( grillade) , grillée sur des braises ( carbonade) . Du pain grillé. Des pains grillés. rôtie, toast.
Cuire à sec sur des charbons ou de la braise. Griller des marrons. « l'odeur du feu de bois et la châtaigne grillée » (Colette).
(1845) Techn. Soumettre (une substance), en présence ou non d'oxygène, à l'action de la chaleur.
2Brûler. « je t'aurais avec délices écorché, grillé vif » (R. Rolland). Chauffer à l'excès. « La flambée qui lui grillait le visage » (Martin du Gard).
Par ext. Racornir par un excès de chaleur ou de froid. dessécher. Le gel grille les bourgeons.
3Torréfier. Griller du café. P. p. adj. Amandes grillées.
4(1866) Fam. Griller une cigarette. 1. fumer.
5Électr. Mettre hors d'usage par un court-circuit ou par un courant trop intense. Griller le moteur d'un appareil électrique. P. p. adj. Changer une ampoule grillée.
6Fig. Griller un feu rouge, le franchir sans s'arrêter. ⇒ brûler.
(1907) Fam. Dépasser, supplanter (un concurrent). Se faire griller.
Être grillé : être discrédité (auprès de qqn).
II V. intr.
1Faire griller des châtaignes, les faire rôtir sur le gril. — Fam. Être exposé à une chaleur trop vive. « Ce n'est plus tenable, nous grillons » (Zola).
2(1546) Fig. brûler. Griller d'impatience. Griller d'envie de faire qqch. « Nous grillons de vous entendre ! » (Giraudoux). Spécialt Dans les jeux de recherche ou de devinette, Être près du but. brûler.
griller 2. griller [ grije ] v. tr. <conjug. : 1>
• 1463; de grille
Fermer d'une grille. grillager. Faites donc « griller les croisées qui donnent sur mes couches » (Beaumarchais). P. p. adj. Fenêtre grillée.
Par ext. Vx Enfermer, cloîtrer.

griller verbe transitif (de gril) Cuire un aliment au gril ou sur de la braise, torréfier du café, etc. : Griller des andouillettes. Faire éprouver à quelqu'un une chaleur intense : Le feu dans la cheminée nous grillait les jambes. Détruire une plante en la soumettant à une chaleur ou à un froid trop intenses : Le soleil a grillé les boutures. Familier. Mettre hors d'usage une lampe, un appareil par un échauffement excessif, par une utilisation défectueuse, etc. : Griller le moteur de la perceuse. Familier. Fumer une cigarette. : En griller une. Familier. Ne pas respecter un signal d'arrêt, le franchir : Griller un feu rouge. Familier. Devancer un adversaire dans une compétition : Griller quelqu'un à l'arrivée. Détruire un élément d'un montage radioélectrique par l'action d'un courant ou d'une tension de valeur excessive. Synonyme de flamber. Procéder au grillage d'un minerai. ● griller (difficultés) verbe transitif (de gril) Conjugaison Attention au groupe -illi- aux première et deuxième personnes du pluriel, à l'indicatif imparfait et au subjonctif présent : (que) nous grillions, (que) vous grilliez. ● griller (homonymes) verbe transitif (de gril) grillons grillon nom masculingriller (synonymes) verbe transitif (de gril) Cuire un aliment au gril ou sur de la braise...
Synonymes :
- rôtir
- torréfier
Faire éprouver à quelqu'un une chaleur intense
Contraires :
Familier. Ne pas respecter un signal d'arrêt, le franchir
Synonymes :
- brûler (familier)
Familier. Devancer un adversaire dans une compétition
Synonymes :
- dépasser
- enfoncer (familier)
- gratter (familier)
Synonymes :
griller verbe intransitif Rôtir sur le gril ; cuire ou dorer à chaleur vive : Côtelettes qui grillent. Être exposé à une trop grande chaleur. Être très impatient, avoir très envie de : Il grille d'arriver le premier.griller verbe transitif (de grille) Munir, fermer quelque chose d'une grille, d'un grillage : Griller une fenêtre.griller (homonymes) verbe intransitif grillons grillon nom masculingriller (synonymes) verbe intransitif Rôtir sur le gril ; cuire ou dorer à chaleur vive
Synonymes :
- rôtir
Être très impatient, avoir très envie de
Synonymes :
- brûler de
griller (homonymes) verbe transitif (de grille) grillons grillon nom masculin

griller
v. tr. CONSTR Protéger, fermer au moyen d'une grille. Griller des fenêtres.
————————
griller
v.
rI./r v. tr.
d1./d Rôtir sur le gril. Griller du poisson.
Cuire sur la braise. Griller des huîtres.
Torréfier. Griller du café.
TECH Soumettre au grillage. Griller du minerai.
d2./d Chauffer vivement. Le soleil lui grillait la peau.
Dessécher. Les vents grillaient la végétation. Syn. brûler.
d3./d Fam. Griller une cigarette, la fumer.
d4./d Mettre hors d'usage (un appareil électrique) en l'utilisant sous une tension trop forte, en l'utilisant trop longtemps, etc. Griller une lampe.
Par ext. Fam. Griller un moteur.
d5./d Fig., Fam. Dépasser sans s'arrêter. Griller un feu rouge. Griller les étapes.
Supplanter. Griller un adversaire.
d6./d Démasquer. Syn. brûler (sens I, 5).
rII./r v. intr.
d1./d Cuire, rôtir sur un gril. Les brochettes grillent.
|| Fig. Avoir très chaud. On grille ici.
d2./d Fam. être mis hors d'usage après avoir été utilisé sous une tension trop forte (appareil électrique) ou trop longtemps. Le fer électrique a grillé.
d3./d Fig. Griller de: être très désireux, impatient de. Il grillait de tout lui raconter. Griller d'impatience. Syn. brûler.

I.
⇒GRILLER1, verbe
A. — Emploi trans.
1. Cuire ou rôtir sur le gril. Griller des sardines, des saucisses, de la viande; griller du pain :
1. — Enfin, reprit-elle, vous avez bien saisi les nuances de ma recette; je la résume; griller les tartines, les mouiller de bouillon et de vin, les enduire de beurre et de moutarde, les remettre sur le gril, les tremper d'eau-de-vie et les allumer ainsi qu'un punch; c'est compris?
HUYSMANS, Oblat, t. 1, 1903, p. 118.
P. anal. Cuire à sec, à feu vif. La souquenille était usée et plus trouée qu'une poêle à griller des châtaignes (HUGO, N.-D. Paris, 1832, p. 111). Je voulus aller pêcher et griller des truites sur du charbon de bois (GIRAUDOUX, Suzanne, 1921, p. 153). On allumait un feu, on chauffait une tôle, on grillait dessus ces grains d'avoine, et on les mangeait (VAN DER MEERSCH, Invas. 14, 1935, p. 376).
En partic. Griller du café. Le torréfier. Le café n'était ni moulu ni grillé. Il faut laisser aux femmes ces sortes de soins, qu'elles aiment ordinairement à prendre elles-mêmes (SENANCOUR, Obermann, t. 2, 1840, p. 61). Ils ont égorgé le cochon Ils ont grillé le café Ils ont fendu le bois (PRÉVERT, Paroles, 1946, p. 203).
Emploi pronom. passif. Le feu est bien allumé; ces côtelettes se grilleront vite (LITTRÉ)
Spécialement
TECHNOL. Chauffer fortement (une matière) par voie sèche, avec ou sans oxygène, afin de la rendre propre à une transformation métallurgique ou pour l'épurer. Le minerai de cuivre est grillé dans des fours [dans le procédé d'affinage du cuivre] (H. FONTAINE, Électrolyse, 1885, p. 247). Celui-ci [le sulfure de nickel] est alors grillé à mort, de telle sorte que la matière à traiter est finalement de l'oxyde de nickel NiO (GUILLET, Métall. gén., 1923, p. 29).
TEXT. Passer un textile à la flamme pour enlever le duvet. (Dict. XIXe et XXe s.).
2. P. ext. Brûler (d'une façon quelconque). Pour le goûter, elles préparaient des rôties au bout d'une fourchette, contre les braises qui grillaient les doigts (CHARDONNE, Épithal., 1921, p. 10). Je ne veux plus qu'un camarade puisse me demander : « As-tu réfléchi à ce que tu dirais si la Gestapo te torturait, si on te grillait la pointe des seins, si on t'enfonçait des clous sous les ongles?... » (VAILLAND, Drôle de jeu, 1945, p. 160) :
2. ... le poète incompris avait évolué du symbolisme à l'anarchisme : fasciné par la tentation du beau geste, il y était allé de sa bombe, dans la salle d'un limonadier universitaire où l'engin avait grillé les redingotes de quelques répétiteurs.
VOGÜÉ, Morts, 1899, p. 49.
Emploi pronom. réfl. Les papillons viennent se griller à la chandelle (LITTRÉ). Emploi pronom. réfl. indir. Un vieux chat noir (...) était assis sur son derrière aussi près du feu que cela était possible sans se griller les moustaches (GAUTIER, Fracasse, 1863, p. 10).
P. exagér. Causer une forte sensation de chaleur. Elle demeurait agenouillée, tournant le dos, les yeux dans la flambée qui lui grillait le visage (MARTIN DU G., Thib., Sorell., 1928, p. 1244).
Emploi pronom. passif. Le train s'engouffra dans le tunnel de Malaunay, qu'ils se tenaient encore étroitement, vautrés dans le charbon, tapant de la tête contre les parois du récipient d'eau, évitant la porte rougie du foyer, où se grillaient leurs jambes, chaque fois qu'ils les allongeaient (ZOLA, Bête hum., 1890, p. 284). Emploi pronom. réfl. indir. Il s'est chauffé de si près, qu'il s'est grillé les jambes (Ac.). Emploi pronom. réfl. Il se grille devant le feu (LITTRÉ). En partic. S'exposer au soleil, se rôtir, se bronzer. Le temps était admirable. Quand mon mari rentrait de l'usine, il aimait à « se griller » plein soleil (MAUROIS, Climats, 1928, p. 279).
P. anal. Dessécher par exposition ou séjour prolongés à une température excessive. La gelée a grillé ces plantes (LITTRÉ). Soudain, comme il traverse un grand pré que grille le soleil, il s'arrête (RENARD, Hist. nat., 1896, p. 89). Ce ne sont, il est vrai, qu'herbes dures et sèches : cytises, thyms, aspics, lavandiers et chardons gris, sur ces plateaux pierreux qu'a grillés l'été (BOSCO, Mas Théot., 1945, p. 324).
Emploi pronom. passif. Ces fleurs se sont grillées au soleil (Ac. 1932).
Expr. fam. Griller une cigarette; en griller une. La brûler en la fumant. Une courte récréation (...) permet (...) de griller quelques sèches (LÉVY-PINET 1894, p. 265). Boulevard Bineau, à la porte de la clinique, il reconnut Victor, le chauffeur de son frère, qui grillait une cigarette devant l'auto, au bord du trottoir (MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936, p. 267) :
3. Cachelin, parti pour chercher sa pipe, revint en l'allumant : « Je sais, dit-il, que vous ne fumez pas, aussi je ne vous offre point de cigarettes. Il n'y a rien de meilleur que d'en griller une ici (...) ».
MAUPASS., Contes et nouv., t. 1, Hérit., 1884, p. 480.
En partic.
Faire subir le supplice du feu. Sais-tu, André, que ces brigands-là seront grillés en enfer, et tirés à quatre diables (TOEPFFER, Nouv. genev., 1839, p. 378). Le manichéisme, voyez-vous, a eu certainement du bon, puisqu'on l'a noyé dans des flots de sang; à la fin du douzième siècle, on grilla des milliers d'Albigeois qui pratiquaient cette doctrine (HUYSMANS, Là-bas, t. 1, 1891, p. 96).
Fam. Mettre hors d'usage par échauffement prolongé et/ou excessif ou par mauvaise utilisation. Griller un moteur, un appareil de mesure (d'apr. Lar. encyclop., Lar. Lang. fr., Lexis 1975). Mettre (un ou plusieurs éléments d'un montage électrique) hors d'usage par passage d'un courant ou d'une tension trop intense. Griller une lampe, une résistance. Si le courant arrive à la bobine et n'en sort pas, celle-ci est dite « grillée » (...). Le contact est resté la veille accidentellement sur la véhicule. La batterie a donc grillé la bobine, mais en même temps s'est déchargée complètement (CHAPELAIN, Techn. automob., 1956, p. 348).
3. Au fig., fam. et pop.
Griller qqc.
Griller une station, une étape. Ne pas s'arrêter à une station, à une étape. La Chine (...) « grillera » ainsi ces étapes « barbares » que sont le bombardier atomique et la fusée sol-sol (M. GILBERT ds Le Nouvel Observateur, 2 nov. 1966, p. 12, col. 4). Au fig. Griller les étapes. Synon. brûler les étapes (v. brûler I A 1 b). [Dans ce livre] nous vous avons proposé de griller les étapes, de remplacer par quelques heures de lecture une expérience qu'il faudrait plusieurs dizaines d'années pour acquérir « sur le terrain » (L. BROOMHEAD, Je découvre la météor., Paris, A. Leson, 1978, p. 101).
Griller une voiture. La dépasser. On les a grillés, à cent à l'heure (ROB.).
Griller un feu rouge. Enfreindre l'interdiction de passer au feu rouge. Philippe Geraci, 24 ans, soupçonné d'être l'auteur de plusieurs cambriolages dans la région de Sens, a été arrêté samedi, à Maisons-Alfort, alors qu'il venait de griller un feu rouge (L'Est républicain, 22 janv. 1980, p. 20).
Griller sa fortune. Synon. flamber. (Ds ROB.).
Griller une affaire. Rater. C'est grillé, cette histoire d'extra-finis. Les copains ne veulent plus rien entendre, tu le sais comme moi (AYMÉ, Brûlebois, 1926, p. 218). Maintenant, c'est grillé (CAR. Argot 1977).
Griller qqn
Pop. Compromettre. [Plus cour. à la forme passive] Être grillé. Être compromis, démasqué, découvert, n'avoir plus d'issue. Fais gaffe à Charlot, il te grille partout en racontant que t'es raide (SIMONIN, Pt Simonin ill., 1957, p. 152).
Arg. Dénoncer. [Un chanteur à un grec :] « Nous fadons ou je te grille ». C'est-à-dire : « Part à deux où [lire : ou] je te dénonce (HOGIER-GRISON, Monde où l'on flibuste, 1887, p. 189).
Dépasser, supplanter. Griller un concurrent, un rival; se faire, se laisser griller. Le journal qui a la bonne fortune de posséder ce reporteur phénomène aura grillé tous ses confrères (La Croix, 7 mars 1937, p. 46). Bobet avait grillé Darrigade sur la ligne d'arrivée (LE BRETON 1960) :
4. L'escouade se scinde en deux patrouilles qui partent au trot, l'une à droite, l'autre à gauche, dans la rue déjà encombrée de poilus affairés et chercheurs — et tous les groupes s'observent, se surveillent (...). — Commençons par là-bas tout de suite; sans ça, nous s'rons grillés!... J'ai l'impression d'une sorte de combat désespéré entre tous les soldats, dans les rues du village qu'on vient d'occuper.
BARBUSSE, Feu, 1916, p. 74.
B. — Emploi intrans.
1. [Par transformation de l'obj. de la constr. trans. en suj.; correspond à A 1 et 2] Ne voulant pas manger, il s'est fait lui-même de l'eau panée, dans laquelle il mettait du sucre, de la fleur d'orange et du pain que lui faisait griller son valet de chambre (LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t. 2, 1823, p. 225). Des rougeoyantes cuisines où tournaient des poulets embrochés, où grillaient des porcs (PROUST, Guermantes 1, 1920, p. 98) :
5. — Ce qui est gelé est gelé, et le soleil va cuire le reste. Les prés grilleront. Si la chaleur succède au froid sans pluie, ça sera le coup de grâce : nous n'aurons même pas d'herbe cette année.
RENARD, Journal, 1897, p. 410.
P. exagér. Éprouver une forte sensation de chaleur. Il ne voulait plus qu'on reste là au soleil nous autres, à griller (CÉLINE, Voyage, 1932, p. 494) :
6. Pendant que tu avais froid à Terre-Neuve, on cuisait ici, et, pendant que tu grillais en Afrique, nous grelottions dans nos habits d'été.
SAND, Corresp., 1861, p. 278.
2. Au fig., loc. prép.
Griller de + subst. + de + inf. Éprouver un sentiment très vif qui pousse à. M. Bosmans grillait d'impatience de se mettre en route. Il sautillait, en mordillant le pommeau de son parapluie (REIDER, Mlle Vallantin, 1862, p. 70). Ni l'une ni l'autre n'avait envie de dormir cette nuit-là, elles grillaient au contraire du désir de causer (HUYSMANS, Sœurs Vatard, 1879, p. 151) :
7. La guerre a été décidée dans un conseil d'administration strictement confidentiel (...). Et puis, on proclame : « Va te battre, héroïque populo! Tu grilles d'envie d'aller te faire trouer la peau... »
L'Œuvre, 3 mars 1941.
Griller de curiosité, d'impatience, etc. Être sous l'emprise d'une extrême curiosité, impatience, etc., Parlez, général, je grille d'impatience... (Bas) et je meurs de froid (MERIMÉE, Théâtre C. Gazul, 1825, p. 52). Housten grillait de curiosité. Il était pressé, c'est vrai, mais que n'eût-il donné pour connaître le fond de ce cœur étrange (...)? (ARAGON, Beaux quart., 1936, p. 270).
Griller de + inf. Éprouver un vif désir de. Synon. brûler de. Griller de connaître, de dire, de savoir qqc. Quelquefois je passais sous sa fenêtre, et je grillais de monter chez elle; puis je m'arrêtais, effrayée de l'algarade qui m'y attendait peut-être (SAND, Hist. vie, t. 4, 1855, p. 410) :
8. C'est encore Dudognon qui vit la mère. Il était bien anxieux de la revoir; il la devinait si douloureuse; mais il grillait de lui raconter ce que Gaspard avait fait pour son fils.
BENJAMIN, Gaspard, 1915, p. 100.
[Avec effacement du compl. prép.] Bussière m'a laissé griller un instant; puis m'a insinué sur le ton de taquinerie qu'il a souvent avec moi (...) : — Mme Valavert a beaucoup causé avec moi... en aparté (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1939, p. 172).
Rem. 1. La plupart des dict. enregistrent l'expr. fam. griller dans sa peau. Synon. griller d'impatience. 2. ROB. atteste l'emploi de griller comme synon. de brûler dans l'expr. attention, vous grillez (par exemple, au cours d'un jeu de devinette). Être sur le point de deviner; être près du but.
Prononc. : []. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. Trans. 1. a) 1155 « supplicier par le feu » (WACE, Brut, 3414 ds T.-L.); b) 1180-85 « brûler, détruire par le feu » (Raoul de Cambrai, 2120, ibid.); c) ca 1200 « rôtir (des aliments) sur un gril » (Beuve de Hantone, I, 3148, ibid.); 2. a) 1550 « soumettre à une chaleur trop vive » (RONSARD, Odes, Livre I, ode XV, 96, éd. P. Laumonier, t. 1, p. 143 : que sa vendange se laisse Griller aux torches de l'été); b) 1861 grillé « abîmé, racorni (ici, par les premiers froids d'automne) » (GONCOURT, Journal, p. 960 : arbres roux, feuilles de vigne grillées); 3. 1757 métall. les mines [minerais] qui ont été grillées (Encyclop. t. 7, s.v. grillage); 4. 1840 « brûler légèrement, torréfier » café... grillé (SENANCOUR, loc. cit.); 5. 1861 en griller une (cigarette) (LARCH., p. 151); 6. a) 1827 « prendre » (Le Vice puni ou Cartouche, p. 94); b) 1881 « tromper » (RIGAUD, Dict. arg. mod., p. 205); c) 1886 « dénoncer » (HOGIER-GRISON, Monde où l'on triche, 2e série, p. 219); d) 1916 « devancer, doubler » (supra ex. 4). B. Intrans. 1546 « brûler » ici au fig. grisler de « brûler du désir de » (RABELAIS, Tiers Livre, chap. 34, éd. M. A. Screech, p. 238). Dér. de grille « instrument pour rôtir » cf. étymol. 1; dés. -er. Bbg. PAULI 1921, p. 27. - QUEM. DDL t. 5.
II.
⇒GRILLER2, verbe trans.
A. — Garnir, entourer d'une grille. Croisée, devanture, façade, vitre grillée; guichet, lucarne, mansarde, soupirail grillé(e); cachot, cellule grillé(e); grillé et cadenassé. Il faut griller la fenêtre de ce cabinet (Ac. 1835-1932). J'ai fait griller les fenêtres, poser de hauts contrevents et fixer les sièges aux parquets pour l'empêcher de regarder dans la rue s'il revient (MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Berthe, 1884, p. 995).
Fréq. au part. passé. C'est le traqueur. Un hercule barbu suit le traqueur, balançant au bout d'un gros bâton une cage de bois, dont un côté est grillé de fer (GONCOURT, Journal, 1855, p. 159). L'on voyait au mur en face de la porte un trou quadrangulaire d'environ un pied carré, grillé d'une grille en fer à barreaux entre-croisés, noirs, noueux, solides, lesquels formaient des carreaux, j'ai presque dit des mailles, de moins d'un pouce et demi de diagonale (HUGO, Misér., t. 1, 1862, p. 573).
P. anal. Former comme une grille devant une ouverture :
Un gros figuier et quelques ceps tortueux de vigne se penchaient de là sur l'angle de la maison (...). Leurs branches grillaient à demi deux fenêtres basses qui s'ouvraient sur cette espèce de jardin...
LAMART., Graziella, 1849, p. 165.
B. — Vieilli. Enfermer derrière une grille (v. grille A 1 a). Griller une fille. La faire religieuse. Il avait trois filles, il en a grillé deux (Ac. 1835-1932).
Prononc. : []. Étymol. et Hist. 1. [1463 d'apr. BL.-W.1-5] 1572 chambre grillée (YVER, Print., 4e j. ds DG); 2. 1616 grillé « enfermé » (D'AUBIGNÉ, Hist., II, 184 ds LITTRÉ). Dér. de grille; suff. , d'où le verbe griller.
STAT. Griller1 et 2. Fréq. abs. littér. : 203. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 109, b) 300; XXe s. : a) 459, b) 327.

1. griller [gʀije] v.
ÉTYM. V. 1200, au sens mod.; « supplicier par le feu », 1155; de grille, au sens de « gril ».
———
I V. tr.
A
1 Cuire, rôtir sur un gril. || Griller du boudin, des sardines.P. p. adj. || Grillé, ée. || Saucisses grillées (→ Armée, cit. 18). || Viande grillée ( Grillade) à grand feu (cit. 23), sur des braises ( Carbonnade). || Volaille grillée à la crapaudine.
1 (…) arôme de tartines grillées et de cacao.
Colette, Chéri, p. 175.
Cuire à sec sur des charbons ou de la braise. Brasiller. || Griller des marrons.
2 Madame Denis mangera demain vos huîtres; je pourrai bien en manger aussi, pourvu qu'on les grille. Je trouve qu'il y a je ne sais quoi de barbare à manger un aussi joli petit animal tout cru.
Voltaire, Lettre à M. de Chabanon, 3241, 21 déc. 1767.
Au participe passé :
3 (…) l'odeur du feu de bois et de la châtaigne grillée (…)
Colette, Belles saisons, p. 100.
2 (1757). Techn. Soumettre (une substance), en présence ou non d'oxygène, à l'action de la chaleur, en vue d'une analyse ou d'un traitement chimique. || Griller du minerai.Faire passer (les toiles de coton) à la flamme, après le tissage, pour enlever le duvet.
3 (Premier emploi, « supplicier par le feu »). Brûler. || Les chauffeurs grillaient la plante des pieds de leurs victimes. || Le chat s'est grillé les moustaches en dormant trop près du feu.
4 Mais alors, mon ami, je t'aurais avec délices écorché, grillé vif (…)
R. Rolland, Colas Breugnon, V.
Par anal. Chauffer à l'excès. || Se griller le dos, les fesses au soleil. Rôtir.
5 Elle demeurait agenouillée, tournant le dos, les yeux dans la flambée qui lui grillait le visage.
Martin du Gard, les Thibault, t. IV, p. 109.
4 (1550). Sujet n. de chose. Dessécher, racornir par excès de chaleur (ou de froid). Dessécher. || La gelée grille les bourgeons. Brouir.
5 (1861). Fam. Fumer (un cigare, une cigarette). || « Je voulais seulement griller un cigare » (Maupassant, Fort comme la mort, p. 212). || En griller une. Fumer.
6 Yacoub, charge-moi ma pipe, j'éprouve le besoin d'en griller une, mon petit homme (…)
Th. Gautier, in Matoré, le Voc. et la Société sous Louis-Philippe, p. 101.
6 Griller du café, le torréfier.Au participe passé :
7 Un homme d'une cinquantaine d'années, couleur café grillé (…)
Paul Morand, Magie noire, Syracuse, p. 115.
7 Électr. Mettre hors d'usage par un court-circuit ou par un courant trop intense. || Griller les résistances d'un radiateur.Par ext. Fam. Mettre hors d'usage par un excès d'échauffement. || Griller un moteur.Passif (plus cour.). || Le moteur est grillé.
B
1 Dépasser sans s'arrêter. || Griller une station, un feu rouge, une étape, les franchir sans s'y arrêter. Brûler.
2 (1911, in Petiot). Vx et fam. Dépasser (un véhicule) en allant plus vite. Gratter (fam.). || Se laisser griller.
3 Détruire. Flamber. || Griller une affaire.
4 (Compl. n. de personne). a Dépasser, supplanter. || Griller un concurrent. || Il s'est fait griller.
b Compromettre. || Ses dernières magouilles l'ont complètement grillé. Discréditer.
c Argot. Vx. Dénoncer.
———
II V. intr. (1546).
1 Se rôtir sur le gril. || Ne laissez pas griller trop longtemps les côtelettes.Par anal. || Mettre des châtaignes à griller dans la cendre.
8 Les viandes grillent en plein vent, les sauces se composent (…)
Saint-John Perse, Œuvre poétique, Éloges, I.
Faire griller (qqch.). Syn. : griller (I.).
Par ext. Se calciner. Brûler, cramer (fam.).
9 (…) elle frappa de ses poings un vieux mur, où grillaient des herbes poussées entre les pierres.
Aragon, les Beaux Quartiers, I, XXII.
Impersonnel :
9.1 Pour sûr que je l'ai vu, dit le batelier en bourrant sa pipe. Même que ça grillait comme il faut, avec le temps sec qu'on a depuis trois semaines.
Guy de Pourtalès, la Pêche miraculeuse, p. 243.
2 Fam. Être exposé à une chaleur trop vive (→ Cuire). || Griller au soleil. tir; et aussi bronzer.
10 Ce n'est plus tenable, nous grillons, dit Gervaise en s'essuyant la figure (…)
Zola, l'Assommoir, t. I, p. 183.
3 (1546). Fig. || Griller de (suivi d'un inf. ou d'un subst.). Brûler.Griller d'impatience, griller dans sa peau : être en proie à une extrême impatience. || Griller d'envie de faire qqch.(Avec un inf.). || Je grille de savoir, de la connaître, de m'en aller…Absolt. || Je grille !
11 L'autre grille déjà de conter la nouvelle : Elle va la répandre en plus de dix endroits.
La Fontaine, Fables, VIII, 6.
12 Le duc de La Force, qui grillait d'être de quelque chose, et qui en était bien capable, intrigua si bien qu'il eut la place de vice-président du conseil des finances (…)
Saint-Simon, Mémoires, V, XXI.
13 Nous grillons de vous entendre !
Giraudoux, la Folle de Chaillot, I, p. 25.
14 Bost grillait d'envie de nous accompagner et il avait été convenu qu'il viendrait avec nous pour deux ou trois semaines.
S. de Beauvoir, la Force de l'âge, p. 310.
Spécialt (dans les jeux de recherche ou de devinette). Être près du but. Brûler. || Attention ! vous grillez !
——————
se griller v. pron.
(Passif). || Cette viande se grille bien.(Réfl.). || Se griller au soleil.
——————
grillé, ée p. p. adj.
1 (Sens I., A., 1.). Cuit, rôti sur le gril ou cuit à sec (→ ci-dessus, cit. 1 et supra cit. 3).Loc. || Du pain grillé. Rôtie, toast.Viandes grillées. Grillade.
N. m. Vx. || Du grillé de porc, de mouton.
2 (Sens I., A., 4.). Brûlé, desséché par la chaleur. || Le pré est tout grillé.(1861). || Bourgeons grillés (par le froid).
3 (Sens I., A., 7.). || Lampe grillée. || Moteur grillé.
4 (Sens I., B.,4., b.). || Une affaire grillée.(Personnes). || Il est grillé, compromis. || Un homme d'affaires véreux, complètement grillé. Fichu, foutu.
DÉR. Grillade, 2. grillage, grilleur, grilloir, 2. grillot, grillure.
COMP. Grille-pain.
HOM. 2. Griller.
————————
2. griller [gʀije] v. tr.
ÉTYM. 1463; de grille.
1 Fermer par une grille. || Griller un guichet. || Faire griller une fenêtre.
1 Faites donc une fois griller les croisées qui donnent sur mes couches.
Beaumarchais, le Mariage de Figaro, II, 21.
P. p. adj. || Porte grillée de fer. || Fenêtre grillée (→ Fanfaron, cit. 3).
2 Sa cuisine, dont les fenêtres grillées donnaient sur la cour (…)
Balzac, Eugénie Grandet, Pl., t. III, p. 496.
3 Quant à la petite porte bâtarde par laquelle je suis tant de fois entrée (…) je la retrouve avec son judas grillé.
France, le Crime de S. Bonnard, Œ., t. II, p. 468.
Sujet n. de chose :
4 Leurs branches grillaient à demi deux fenêtres basses qui s'ouvraient sur cette espèce de jardin (…)
Lamartine, Graziella, I, XII.
2 Vx. Enfermer (qqn) derrière des grilles.Spécialt. || Griller une fille, la cloîtrer dans un couvent.
——————
grillé, ée p. p. adj.
ÉTYM. (1527). → ci-dessus, cit. 2 et 3.
Spécialt, anciennt. || Loge, baignoire grillée, dans un théâtre : loge, baignoire qui pouvait s'isoler par une claire-voie.Fig. || Dentelle grillée, dont les fils se croisent en diagonales.
HOM. 1. Griller.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • griller — 1. (gri llé, ll mouillées, et non gri yé) v. a. 1°   Rôtir sur le gril. Griller des saucisses. •   Aussitôt des soldats affamés se jetaient sur ces chevaux abattus et les dépeçaient ; puis, sur des feux faits des débris de leurs voitures, ils… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • griller — Griller, Labi, Prolabi. Faire grillant, Lubricare …   Thresor de la langue françoyse

  • GRILLER — v. a. Rôtir sur le gril. Griller des saucisses, des cuisses de dindon.   Il se dit aussi en parlant De ce qui est brûlé pour avoir été trop près du feu. Ces pincettes étaient toutes rouges, elles m ont grillé les mains. Il s est chauffé de si… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • GRILLER — v. tr. Rôtir sur le gril. Griller des saucisses, une côtelette, un bifteck. Du saumon grillé, maître d’hôtel. En termes de Métallurgie, il signifie Chauffer des minerais métalliques au contact de l’air, de façon à les oxyder et à les dégager par… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • griller — I. Griller. v. n. Faire rostir sur le gril. Faire griller du boudin, des saussisses. Il est aussi quelquefois actif. Il faut griller ces cuisses de perdrix. cela n est pas encore assez grillé. Il se dit aussi, De ce qui a esté bruslé pour estre… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • GRILLER — v. a. Fermer avec une grille. Il faut griller la fenêtre de ce cabinet. Fam., Griller une fille, La faire religieuse. Il avait trois filles ; il en a grillé deux. GRILLÉ, ÉE. participe, Fenêtre grillée. Louer une loge grillée, à l Opéra …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • griller — v.t. Fumer (du tabac) : En griller une. / Repérer ; déconsidérer : Il est grillé. / Dépasser, devancer : Il m a grillé. / Griller un feu rouge, ne pas s arrêter au feu rouge de signalisation (auto). / Être grillé, être raté : Maintenant, c est… …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • griller — noun One who, or that which, grills. For the novice fish griller, firm fleshed fish steaks (salmon, tuna, swordfish, shark) will be the easiest to grill …   Wiktionary

  • griller — This word has several different meanings. Any person asking too many questions, anyone giving you the evil eye because she is jealous of you, any child with something on her face. I had to stop talking to that chick, too many grillers at the end… …   Dictionary of american slang

  • griller — This word has several different meanings. Any person asking too many questions, anyone giving you the evil eye because she is jealous of you, any child with something on her face. I had to stop talking to that chick, too many grillers at the end… …   Dictionary of american slang